PRESENTATION DU TOURISME EN NOUVELLE-CALÉDONIE :

La Nouvelle-Calédonie est un des archipels de la Mélanésie, au coeur de l´Océanie. Magnifique île bordée de lagons turquoises, il s´agit véritablement d´un petit paradis offrant une variété unique de paysages. Des plages de sable blanc aux reliefs montagneux de l´arrière-pays, la Nouvelle-Calédonie est entourée d´une barrière de corail de plus de 1 600 km de long.
La Nouvelle-Calédonie se divise en une île principale, la Grande Terre, un archipel au Nord-Est de cette dernière, les îles Loyauté, et en une multitude de petites îles annexes : au Sud l’Ile des Pins, et au Nord les îles Belep. Toutes ces terres sont protégées au large par une grande barrière de corail, qui donne à la Nouvelle-Calédonie le plus grand lagon du monde.

LA GRANDE TERRE :

L´île principale a reçu le qualificatif de « Grande Terre insulaire » par des géographes.
Cette île, avec les îles Belep au nord et l´île des Pins au sud, s´étend sur 400 km de long et 40 km de large. Elle est donc représentée comme une île allongée de 16 346 km² dont l´axe est orienté du sud-est au nord-ouest.

SUR LA GRANDE TERRE, DEUX MONTS PRÉDOMINENT :

Au nord, le mont Panié (1 628 m) et au sud, le mont Humboldt (1 618 m). Elle développe entre ces deux monts un axe montagneux appelé « Chaîne Centrale ». Cette-dernière est bordée au nord et à l´ouest par un ensemble de collines, de petits plateaux, et de plaines basses. En revanche à l´est, la Chaîne Centrale se termine par des versants raides tombants directement dans la mer. Au sud de cette chaîne, se trouve le bassin de la plaine des Lacs, qui a pour lac principal Yaté. Tout le reste du territoire culmine à des altitudes inférieures à 1 500 m, si bien que les 3/4 de la Grande Terre ne dépassent pas les 500 m. Ainsi la Nouvelle-Calédonie possède un relief montagneux sur plus de 80 % de sa superficie.

LES ILES LOYAUTÉ :

Les îles Loyauté sont composées de trois grande îles : Maré au sud, Ouvéa au nord, Lifou entre les deux; et une plus petite Tiga.
Contrairement à la Grande Terre, les îles Loyauté possèdent un relief plat. Ce qui laisse une grande place à l´extension de la végétation forestière dont une grande partie est non peuplée.
Il s´agit d´anciens atolls qui ont été soulevés et basculés à la fin de l´ère Tertiaire. Les fonds marins entourant ces îles sont peu profonds. Les altitudes, à Maré et Lifou, sont faibles (de 16 à 60 m).
Les bordures ne dépassent que rarement les 100 m. On peut comparer de ce fait ces deux îles à de vastes calebasses. Quant à Ouvéa, elle possède un relief ne culminant pas à plus de 42 m à la pointe Gervaise.
Les îles Loyauté sont aussi caractérisées par leur manque de cours d´eau, l´aspect chaotique du sol qui rappelle celui du lagon. À l´intérieur des terres on peut trouver un vaste réseau de grottes, ainsi que de véritables gouffres.

INFORMATIONS TOURISTIQUES EN NOUVELLE-CALÉDONIE :

Petit guide pratique avant de partir :

La vie pratique en Nouvelle-Calédonie est assez semblable à celle de la France mais quelques précisions à toutes fins utiles.

  • Le courant électrique utilisé est le 220/380V – 50Hz,
  • Les prises et le matériel de téléphonie sont identiques à ceux de la métropole,
  • L´eau est potable presque partout sur la Grande Terre,
  • Il n´y a pas de système de « gaz de ville », les usagers achètent leurs recharges en bouteilles de gaz dans les différents magasins, stations essence,
  • L´heure locale est fixée sur GMT+11 (soit 9 ou 10 heures de plus qu´à Paris selon que la métropole est en heure d´été ou d´hiver). Il n´y a pas de changement d´heure saisonnier en Nouvelle-Calédonie,
  • L´indicatif téléphonique pour appeler la Nouvelle-calédonie est le 687 : le plan de numérotation est à 6 chiffres,
  • Le pourboire n´est pas pratiqué,
  • A partir du samedi midi très peu de magasins restent ouvert, mais aucune fermeture officielle le lundi,
  • La Nouvelle Calédonie bénéficie des mêmes jours fériés que la France métropolitaine, plus deux jours (le 24 septembre qui commémore le rattachement de la Nouvelle-Calédonie à la France et le 26 juin qui est le jour de la Paix),
  • Le Code de la route n´est pas le même qu´en France métropolitaine, mais il s´en inspire beaucoup. Les différences sont par exemple : les bus ne sont pas prioritaires lorsqu´ils sortent d´un arrêt, le permis de conduire est obligatoire pour tout cyclomoteur même inférieur à 50cm3 et les ambulances sont prioritaires comme la police ou les pompiers,
  • Les vacances scolaires sont décalées de 6 mois par rapport à celles de métropole : (calendrier), et l´année scolaire débute en février,
  • Il n´y a pas de TVA à proprement parler, mais de nombreuses taxes à l´importation palient cela. Toutefois, une Taxe Sur les Services (TSS) à 4% sur toutes les prestations de service est en vigueur.

HISTOIRE DE LA NOUVELLE- CALÉDONIE :

Habitée par les Kanaks depuis bien longtemps, la Nouvelle-Calédonie fut longtemps de tradition orale. Les premières sources écrites remontent elles à la découverte de l´archipel en 1774 par James Cook.
L´histoire du pays fut bien tourmentée : une politique de colonisation par l´Etat français se met progressivement en place, au grand dam des populations autochtones. En effet, cette colonisation fût particulièrement « musclée », au mépris des droits des premiers habitants de la région, qui frolèrent même l´extermination pure et simple.
La découverte « officielle » de la Nouvelle-Calédonie a eu lieu assez tard dans l´histoire des découvertes océaniennes. Elle fut en effet aperçue pour sa deuxième expédition par l´Anglais James Cook le 4 septembre 1774, qui la baptisa de « New Caledonia », « Nouvelle-Calédonie » en français, nom venant de l´Ecosse, nommée Calédonie à cette époque.
L´archipel suscite ensuite l´intérêt de navigateurs français : La Pérouse (1785), d´Entrecasteaux (1792), Dumont d´Urville (1827), tout comme celui de quelques navigateurs anglais tels Hunter (1791) et Kent (1803), avant d´être de 1810 à 1840 plus fréquemment abordée par des marchands et aventuriers de toutes sortes, avec tout ce que le terme implique.

LA NOUVELLE-CALÉDONIE EN QUELQUES CHIFFRES :

  • Continent : Océanie
  • Région : Mélanésie
  • Coordonnées : 21° 30´ S 165° 30´ E
  • Superficie : 19060 km²
  • Terres : 97,5 %
  • Eau : 2,5 %
  • Côtes : 2254 km
  • Frontières : 0
  • Altitude maximale : 1628 m (mont Panié)
  • Altitude minimale : 0 m (océan Pacifique)
  • Plus long cours d´eau : Diahot
  • Plus importante étendue d´eau : lac de Yaté