HISTOIRE DE LA NOUVELLE- CALÉDONIE :

Habitée par les Kanaks depuis bien longtemps, la Nouvelle-Calédonie fut longtemps de tradition orale. Les premières sources écrites remontent elles à la découverte de l´archipel en 1774 par James Cook.
L´histoire du pays fut bien tourmentée : une politique de colonisation par l´Etat français se met progressivement en place, au grand dam des populations autochtones. En effet, cette colonisation fût particulièrement “musclée”, au mépris des droits des premiers habitants de la région, qui frolèrent même l´extermination pure et simple.
La découverte “officielle” de la Nouvelle-Calédonie a eu lieu assez tard dans l´histoire des découvertes océaniennes. Elle fut en effet aperçue pour sa deuxième expédition par l´Anglais James Cook le 4 septembre 1774, qui la baptisa de “New Caledonia”, “Nouvelle-Calédonie” en français, nom venant de l´Ecosse, nommée Calédonie à cette époque.
L´archipel suscite ensuite l´intérêt de navigateurs français : La Pérouse (1785), d´Entrecasteaux (1792), Dumont d´Urville (1827), tout comme celui de quelques navigateurs anglais tels Hunter (1791) et Kent (1803), avant d´être de 1810 à 1840 plus fréquemment abordée par des marchands et aventuriers de toutes sortes, avec tout ce que le terme implique.

PRÉSENTATION DU TOURISME EN NOUVELLE-CALÉDONIE :

La Nouvelle-Calédonie est un des archipels de la Mélanésie, au coeur de l´Océanie. Magnifique île bordée de lagons turquoises, il s´agit véritablement d´un petit paradis offrant une variété unique de paysages. Des plages de sable blanc aux reliefs montagneux de l´arrière-pays, la Nouvelle-Calédonie est entourée d´une barrière de corail de plus de 1 600 km de long.
La Nouvelle-Calédonie se divise en une île principale, la Grande Terre, un archipel au Nord-Est de cette dernière, les îles Loyauté, et en une multitude de petites îles annexes : au Sud l’Ile des Pins, et au Nord les îles Belep. Toutes ces terres sont protégées au large par une grande barrière de corail, qui donne à la Nouvelle-Calédonie le plus grand lagon du monde.