Le musée du quai Branly-Jacques Chirac, est situé en bord de Seine, non loin de la tour Eiffel. Ce musée est un moyen de voyager à travers les continents, car celui-ci expose les Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. 

Plus de 300.000 œuvres y sont exposées à travers diverses collections. La mission du musée est de conserver, documenter et d’enrichir. Il y a une très grande diversité tant dans les cultures que dans les supports (masques, sculptures, photographies…). La Nouvelle-Calédonie y est bien sûr représentée. La Nouvelle-Calédonie possède une culture riche, notamment grâce à la culture mélanésienne kanak. Avec ses rites et traditions, ses danses et cérémonies, les Kanaks ont marqué la Nouvelle-Calédonie. Vous pourrez alors retrouver par exemple au musée du quai Branly des masques typiques ou des sculptures.

C’est donc avec fierté qu’Emmanuel Kasarhérou vient d’être nommé président du musée du quai Branly. Il s’agit du premier Kanak à devenir président d’un grand musée en France. Né en 1960 à Nouméa, il a étudié auprès de José Garanger, archéologue dans le Pacifique, qui avait un profond respect pour les habitants des pays où il travaillait. 
À 25 ans, Emmanuel Kasarhérou devient le directeur du musée de Nouvelle-Calédonie, à Nouméa. En collaboration avec Roger Boulay, tous deux mettent en place l’exposition “De jade et de nacre, Patrimoine culturel Kanak” qui sera présenté à Nouméa puis à Paris. 
Au centre Tjibaou à Nouméa, il sera nommé directeur culturel de l’Agence de développement de la culture Kanak. Puis, c’est à partir de 2011 qu’Emmanuel Kasarhérou rejoint le musée du quai Branly. Il développera alors des expositions sur la culture kanak, toujours en collaboration avec Roger Boulay.

N’hésitez donc pas à visiter le musée du quai Branly en attendant de partir en voyage ! Notre agence La Route de la Nouvelle-Calédonie se tient à votre disposition pour vous aider à organiser votre voyage.